Accueil-chercher

Editorial

Annexes

Analyse d'images

Logiciels

Astronomie

Physique

Pratique

Qui est Robert?

Questions?

 

Pourquoi est-ce que les paquets de chips gonflent en montagne et que les bouteilles d'eau s'écrasent en redescendant en plaine?...

La situation est courante si vous allez parfois vous balader en montagne: les paquets de chips et les pots de yaourts sont bedonnants arrivés en altitude (ces derniers nous crachent parfois même à la figure lors de leur ouverture), et les bouteilles d'eau entamées se tassent sur elles mêmes tout le long du chemin qui nous ramène en plaine.

paquet en plaine
paquet en montagne
A 150m d'altitude, le paquet de chips se tient convenablement.
A 2000m, il fait le malin et se gonfle...

Par quel mystère le paquet de chips prend-il conscience de son importance dans notre société? Explorons encore une fois les manigances tramées par les molécules qui constituent notre air:

Ces molécules s'agitent à grande vitesse. Leurs collisions sur les parois donnent naissance à la pression du gaz. Plus les collisions sont fréquentes et violentes, et plus la pression est élevée.
molécules en plaine
Ici, nous sommes en plaine, le paquet vient d'être scellé. Les collisions des molécules de gaz sont aussi fréquentes et violentes de chaque côté des parois, le paquet reste "mou"...
molécules en montagne
Et là, nous venons d'atteindre les sommets montagneux. La pression atmosphérique autour de nous est plus basse, l'air y est "plus rare", les collisions dans le sens extérieur->intérieur sont moins fréquentes que celles ayant lieu dans l'autre sens, car il y a toujours autant d'air à l'intérieur, sensiblement à la même température (ce sera plus marqué si l'air intérieur est à fortiori réchauffé). Conclusion, le paquet gonfle comme un ballon.

Tiens, si vous avez suivi le schéma précédent, vous avez sûrement compris que pour gonfler un ballon, il y a deux moyens: soit on rajoute de l'air à l'intérieur, soit en enlève l'air extérieur. La première méthode est souvent la plus pratique...

Pour les curieux, voici comment évolue la pression en fonction de l'altitude:

pression en fonction de l'altitude
Bien sûr, la pression (indiquée ici en hectopascals) baisse quand on s'élève en altitude. On suppose ici qu'il fait 15°C au niveau de la mer, et que la pression y est de 1013 hPa. Quand le temps change, la courbe change légèrement de forme. Vous comprenez maintenant comment un avion peut connaître son altitude, grâce à un baromètre (appelé alors altimètre). Le pilote doit tout de même refaire son étalonnage avant le décollage en fonction notamment de la pression réelle existant au niveau du sol.

Et pour la bouteille qui s'écrase lors du retour de balade? La même chose que pour le paquet de chips, mais à l'envers: la bouteille, ouverte en altitude, se met à la pression ambiante. De retour en plaine, comme la pression intérieure est alors plus faible qu'à l'extérieur, la bouteille s'aplatit...

retour de randonnée en montagne
Je vous laisse deviner quelle bouteille revient épuisée de sa randonnée en montagne.

Les joies de la montagne sont nombreuses, vous pouvez voir ici la raison pour laquelle il y fait souvent plus frais...